Rechercher
  • Théo Picques

Les coworking, acteurs de la redynamisation de nos territoires


Les espaces de coworking répondent à de nombreux enjeux du point de vue de la puissance publique. L’attractivité du territoire est un des piliers de la stratégie de développement de ces tiers-lieux. Dans les grandes villes, métropoles ou dans les endroits les plus éloignés du centre, les coworking permettent de créer du lien et de la proximité entre les acteurs locaux.


Tout d’abord, le(s) territoire(s), c’est quoi ?


Afin de mieux saisir le sujet et ses enjeux, revenons sur la définition du territoire.

Au sens large, la notion de territoire renvoie à une portion d’espace appropriée. Considéré comme synonyme d’espace, il est aussi assimilé à :

· Un découpage administratif

· Un espace étatique

· Tout espace socialisé qui est approprié par ses habitants


Cette notion est bien plus complexe qu’elle n’y paraît et pour cause ! Elle intègre à sa définition une dimension affective, sociale et culturelle très forte. Chacun vit l’ancrage et l’appropriation d’un territoire de façon différente selon son vécu et son expérience.

Aujourd’hui, en France, lorsque l’on parle de « territoires », cela peut faire référence aux collectivités territoriales, aux villes et métropoles, aux intercommunalités, mais aussi aux régions.


Nous nous intéresserons ici à la question des espaces urbains et des territoires hors agglomération et comment les coworking prennent en compte le maillage territorial de ces espaces dans leur politique d’implantation et de fonctionnement.


Les coworking, enjeu de développement à portée de mains des territoires hors agglomération


Ce qui est intéressant, c’est d’observer l’évolution de l’implantation des coworking. Au départ, c’est un phénomène principalement urbain. Vous êtes d’ailleurs sans doute déjà tombé sur un coworking, un café-coworking ou des espaces de bureaux partagés dans votre centre-ville !

Ces dernières années, on constate une sérieuse tendance à la création de tiers-lieux hors agglomération. Selon les études et rapports sur la question (Rapport Levy-Waitz, 2018), ils représenteraient aujourd’hui environ 45% de l’ensemble des espaces français. Dans les territoires peu denses, ils ont pour vocation assumée de réduire les déplacements liés au trajet quotidien domicile-lieu de travail et de rapprocher ainsi les travailleurs de leur domicile.


Le coworking représente une véritable opportunité pour ces territoires éloignés :

- Opportunité de développer l’entreprenariat rural grâce au numérique et au réseau de coworking locaux ;

- Maintenir l’emploi en place ;

- Développer le télétravail afin d’attirer des populations nouvelles.


La possibilité de télétravail en milieu rural est donc une solution intéressante pour les travailleurs indépendants et les salariés. Les entrepreneurs néo-ruraux profitent aussi de la création de ces espaces pour développer leur activité dans certaines régions reculées.


Les coworkings, une solution de mobilité respectueuse de l’environnement


En plus de redynamiser les espaces ruraux en perte de vitesse et d’offrir une attractivité économique nouvelle pour des villes moyennes, le coworking permettrait de surcroît une mobilité plus douce.

L’ouverture de coworking en périphérie des villes a permis de la réduire le nombre de kilomètres parcourus quotidiennement par les coworkers pour rejoindre le centre des villes.


Selon une enquête menée par HelloWork, deux salariés sur trois avouent être prêts à déménager pour être plus proche de leur lieu de travail. La mobilité est donc un argument important pour les usagers de ces tiers-lieux.

Le gain de temps de transport peut parfois aller jusque 1h15 pour les grandes agglomérations.

En outre, un autre argument avancé est la fluidification du trafic routier aux entrées des grandes agglomérations et une réponse aux problématiques d’engorgement des réseaux routiers.

Dans les territoires les plus éloignés du centre urbain, la voiture reste le moyen de transport privilégié. Au contraire, dans les villes et métropoles, de nombreux coworkers privilégient le vélo ou les transports en commun, modes de transport plus doux, pour se rendre à leur coworking.

Les coworking ont ainsi des impacts environnementaux positifs à travers la réduction des mobilités.


Aujourd’hui, les acteurs de l’aménagement du territoire attribuent aux espaces coworking des vertus nouvelles, notamment en termes d’attractivité et de développement des territoires.

En contribuant à recréer des espaces de proximité plus favorables aux modes de transport doux et en redynamisant les espaces ruraux, ces tiers-lieux s’imposent désormais comme des modèles engagés dans une nouvelle dynamique territoriale positive et durable.


Découvrez Village Zéro, un coworking pas comme les autres.

Victoria Cossalter, rédactrice de contenus

0 commentaire